comment-bien-choisir-ses-typos

Comment bien choisir ses typos ? (partie 1)

Elles sont partout ! Logo, identité visuelle, site web, les typos nous accompagnent dans toute notre comm'. Comment bien choisir sa/ses typos ? Je vous donne quelques pistes.

C’est parfois le parent pauvre du graphisme et du design, et pourtant, elle sont un des piliers de notre identité visuelle et de notre comm’… j’ai nommé : les typos !

On (re)fait un peu le point : les familles de typos

Bon déjà, essayons d’être bien sûrs que nous parlons de la même chose 😉 Quand je dis “typo”, je veux dire “typographie”. Vous connaissez probablement aussi “police de caractère” ou “font”. Cela désigne (aujourd’hui) grosso modo la même chose : le “style” des lettres que vous allez écrire sur votre document/page web. C’est en fait un abus de langage, et on devrait plutôt dire police de caractères ou police d’écriture mais c’est une formule qui est devenue courante maintenant et que j’utilise moi-même sans cesse.

Pour les curieux qui voudraient creuser les différences entre ces concepts, je vous invite à aller jeter un oeil aux articles Wikipédia qui correspondent : Typographie vs police de caractères.

Maintenant que ça c’est clair, passons aux choses sérieuses. Mon propos ici n’est pas de faire un cours magistral sur les typos (nonon promis) mais ça vaut sûrement le coup que je vous fasse un petit refresh sur les grandes familles de typos non ? Ce que je vous propose comme catégorisation n’est pas forcément académique, mais je pense que cela vous aidera à y voir clair.

Allez, on y va 😉

Typos sérif

Aussi appelées polices à “empattements”, elles sont assez faciles à reconnaître et on les retrouve dans beaucoup de documents imprimés. Historiquement, les journaux, les romans ou tout support qui présente une grande quantité de contenu texte sont souvent construits avec des typos sérifs.

typos-serif
Vous les voyez ? ils sont partout !! – Typo : alleeeez, je suis sûre vous la connaissez celle-là

Le principe des empattements est de guider l’oeil pour l’aider dans la lecture et donner du confort. D’où l’utilisation massive dans les textes trèèèès longs.

Quelques typos sérif que vous connaissez peut-être : Garamond, Georgia, Baskerville. La police que j’utilise pour mes titres par exemple dans mes articles est une typo sérif. Il s’agit de Playfair Display. Celle de l’image au dessus : Times New Roman (arrêtons le suspense).

Dans quels cas utiliser une typo sérif pour mon identité ?

Sans jouer à tomber dans les clichés, les typos sérif traduisent assez facilement l’idée de la pérennité, de la sécurité, de l’authenticité. On est dans la notion de l’établissement installé depuis longtemps, qui fait autorité, qui est stable et qui rassure. L’univers du luxe se sert aussi beaucoup de ces typos dans les logos et dans leur image. Elégance, raffinement, avec une dose de sophistication selon les typos que l’on va choisir. Elles sont aussi pas mal adaptée à un univers plutôt féminin.

Typos sans sérif

A l’inverse, comme leur nom l’indique, les typos sans sérif ne présentent pas d’empattement (merci #CaptainObvious). Ce sont des polices plus récentes, arrivées plus tard dans la grande famille de la typographie. Elles ont pris le premier plan très tôt sur le web, a priori (et j’insiste sur le “a priori”) plus faciles à lire sur un écran.

typo-sans-serif
Pas là, pas là non plus, ni là. #CaptainObvious. PS : un des cercles s’est placé n’importe comment sur cette image. Sauras-tu le retrouver ?

Dans les connues : Univers, Futura ou encore Verdana, Montserrat…

Dans quels cas utiliser une typo sans sérif pour mon identité ?

Un peu à l’inverse des typos sérif, on se sert volontiers des typos sans sérif pour tout ce qui se veut “moderne”. Et pour cause, comme je vous le disais, les typos sans sérif sont plutôt récentes, et l’intention des typographes était bien de trancher avec les typos “d’antant”. De fait, si vous voulez évoquer un univers plus technique, technologique, moderne donc, vous pouvez opter pour une typo sans sérif. L’apparente simplicité des caractères invite aussi à traduire le minimalisme, le naturel, tout en gardant une forme de neutralité dans l’expression.

Typos Scripts / Calligraphie

Là le nom est assez explicite, il s’agit de tout ce qui a l’air “écrit à la main”. Bien sûr, il existe de nombreuses variantes :

typos-script-calligraphie

Dans quels cas utiliser une typo sans sérif pour mon identité ?

Le côté très “personnel” induit par ces typos permet de s’en servir dans beaucoup de situations, mais gardez à l’esprit que vous ne devez ABSOLUMENT PAS vous en servir pour de longs textes ! Typiquement ce sont de très bonnes typos pour des logos. Elles donnent une sensation d’authentique mais décontracté, “fait-main” ou sur mesure très appréciable. Elles peuvent être très expressives et directement utilisables dans un logo typographique.

Typos “Fantaisie”

Bon là, c’est un peu ma catégorie fourre-tout, où on va trouver : les typos machine à écrire, les typos stencil (comprenez = armée), les typos usées, les typos western… Vous voyez ce que je veux dire ?

typos-fantaisie
Je constate avec tristesse en faisant cet article que je n’ai pas de typo stencil installée sur mon ordinateur.

Je ne les ai pas mises ici mais vous avez aussi la famille des typos gothiques, hyper reconnaissables également.

Dans quels cas utiliser une typo fantaisie pour mon identité ?

Très variées et ultra expressives, les typos fantaisie vont immédiatement plonger l’observateur. Avouez qu’en regardant le mot Nashville sur l’image au-dessus là vous avez tout de suite vu “Saloon”. Si allez, avouez. Dans ce cas de figure, c’est à vous de bien réfléchir à l’impact de votre typo sur l’ensemble de votre identité. Là encore, comme pour les typos script et calligraphie, il faut en user avec parcimonie. Interdit de faire un paragraphe entier en Nashville si vous voulez garder une lisibilité correcte.

Bien entendu il peut y avoir de belles variantes au sein de ces grandes familles. Toutes les sérifs ne se ressemblent pas, toutes les sans sérif non plus et ainsi de suite, loin de là.

Ok merci mais du coup moi, je choisis quoi ?

Bien sûr là vous allez me dire : merci Véro mais qu’est-ce que je fais avec tout ça ? Je choisis quoi pour mon activité ? Très sincèrement, je suis désolée mais il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Les typos sont un élément hyper important de notre identité parce qu’elles sont partout, de votre logo au texte de votre site en passant par votre carte de visite (si vous en avez une). Il est important de choisir en conscience, et il est bien entendu possible de faire des combinaisons. C’est même recommandé !

Du coup, j’ai décidé de vous concocter un autre article là-dessus, pour vous donner des pistes de choix et de combinaisons de typos. Alors, ça vous dit ?

Besoin d'échanger ?

Difficile de réfléchir seul parfois ! Expliquez-moi où vous en êtes, et prenons contact pour un diagnostic gratuit ! 

Envie de partager ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

1 réflexion sur “Comment bien choisir ses typos ? (partie 1)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page