Site, blog, eCommerce… Comment bien choisir son hébergement web ?

Vous avez votre projet web mais vous ne savez pas où poser tout ça ? Dans cet article je vous donne des pistes pour vous aider à réfléchir à votre hébergement web.

Parfois on peut se retrouver sur la mauvaise voie dès le départ… Comme j’ai abordé ce sujet deux fois en une semaine avec mes clients, je me suis dit que ça valait le coup que je vous écrive un article là-dessus ! Aujourd’hui je vous parle de votre hébergement web, et de l’importance de bien choisir.

Pourquoi le choix de l’hébergement web fait partie intégrante du projet

A moins d’utiliser une plateforme de type Wix, vous allez devoir “déposer” votre site internet quelque part. Pour mes clients et moi-même, je travaille avec WordPress, et cela signifie donc que le choix de l’hébergeur fait partie de la réflexion globale sur le projet.

En l’occurrence, c’est le projet qui va dicter le type d’hébergement dont nous avons besoin. Selon ce que vous avez en tête, il faut bien choisir. Un site eCommerce n’a pas les mêmes besoins de stabilité/fiabilité/stockage qu’un blog ou un site vitrine (genre pas du tout vous voyez). Prendre le “mauvais” hébergement pour votre site peut vous mettre en difficulté et vous compliquer sérieusement la tâche dans la durée. Rien n’est jamais figé sur le web, donc on peut toujours rattraper le coup, mais autant faire le bon choix dès le début non ?

Un peu de technique (mais pas trop promis)

Je ne vais pas faire ici la liste noire ou au contraire la promotion des hébergeurs. Chacun ses goûts j’ai envie de dire 😉 Globalement, on va considérer que la plupart des hébergeurs font bien leur travail ! Faites attention à prendre un prestataire français cependant. En dehors d’un support assuré en français, vous êtes aussi tranquilles et respectez la législation qui demande de stocker ses données dans des datacenters sur le territoire (pour une activité déclarée en France). Le choix vous appartient ensuite entre Ionos, OVH ou autre Amen. Visitez leurs sites, et faites votre choix !

La plupart des prestataires vous proposent différentes solutions d’hébergement, avec une quantité inquiétante de détails techniques auxquels vous ne comprenez peut-être pas grand chose. Je vous explique deux-trois éléments importants mais qui vous échappent peut-être :

– serveur dédié/mutualisé

Pour faire simple, un site internet, c’est un ensemble de fichiers dans des dossiers, comme sur votre ordinateur. Un serveur, c’est un ordinateur. Un serveur “mutualisé”, c’est un serveur sur lequel se trouvent plusieurs sites internet, dont le vôtre. Ce qui veut dire qu’un site mal optimisé qui ralentit le serveur peut pénaliser le vôtre. Un serveur “dédié”, c’est un serveur sur lequel on ne dépose QUE votre site. Bien entendu, un serveur dédié vous coûtera beaucoup plus cher qu’un mutualisé, et, franchement, je doute que votre projet nécessite ce type d’hébergement. Les hébergements mutualisés sont très performants, et les hébergeurs traquent les mauvais élèves.

– certificat SSL

Le certificat SSL c’est ce qui permet à votre site d’avoir le petit cadenas à coté de votre URL.

cadenas-certifcat-ssl
Vous le voyez ? c’est de lui que je parle

C’est LE truc que vous devez absolument avoir dans votre offre, et il doit être offert (on est en 2020 quand même !). Le certificat SSL est obligatoire si vous souhaitez implémenter des paiements en ligne typiquement. Cependant, pour le bien-être de votre SEO naturel il faut en activer un sur votre site, même s’il s’agit juste d’un blog. En effet, Google, qui dicte les Grandes Lois du SEO, pénalise les sites qui ne sont pas sécurisés. Ne faites pas l’impasse ! Il y a différents types de certificats, et de fait différents prix. Un certificat simple type Let’sEncrypt vous ira très bien.

– optimisation WordPress

Puisqu’on va travailler avec WordPress, autant choisir un hébergeur qui a prévu le coup non ? D’une façon générale, cela veut juste dire que l’administration de votre hébergement est adaptée à un WordPress. Vous aurez par exemple parfois un module “installation en 1 click” pour WordPress qui est fort utile.

Allez, on arrête là pour la technique, et je vous donne les grands principes à avoir en tête selon le “profil” de votre site.

Je veux héberger un blog /un site vitrine

Si vous voulez vous lancer et écrire un blog, ou un site vitrine, vous pouvez opter pour une solution “légère” d’hébergement. Il ne va probablement rien se passer d’exotique sur votre site en terme de fonctionnalités : je vous conseille de mettre des formulaires d’inscription à une newsletter si vous en avez une ou bien un formulaire de contact mais cela ne nécessite en aucun cas un hébergement de type NASA. Il est fort probable que le haut de gamme des solutions “perso” ou une entrée de gamme de solution “pro” vous conviendront parfaitement. Attention par contre au certificat SSL, j’insiste là-dessus mais il doit absolument faire partie du package. Même pour votre blog.

En terme d’espace disque (donc la place disponible pour votre site sur le serveur), les hébergeurs ne sont pas chiches et les “petites” formules suffisent souvent largement. De toute façon, je ne saurais que trop vous conseiller de faire bien attention au poids de vos visuels/photos, puisque c’est un des éléments qui pénalisent un bon référencement naturel.

Je veux héberger un eShop

Alors là, pour moi ça ne fait aucun doute. Il faut tout de suite penser à un hébergeur “haut de gamme”. Je m’explique : si l’essentiel des revenus de votre activité dépend de votre site, il faut le chouchouter à tout prix. Vous n’aurez sûrement pas envie de voir vos ventes (et donc votre source de revenus) s’arrêter à cause d’un bug technique. Comme je le disais au début de cet article, je pense sincèrement que la plupart des hébergeurs se valent, techniquement parlant. Je n’en dirais pas autant pour le SAV. Or si vous avez besoin de joindre les services techniques et que votre ticket n’est traité qu’une semaine plus tard, autant vous dire que niveau ventes ce n’est pas génial.

Dans ce cas précis, et donc lorsque vos revenus dépendent directement de l’uptime de votre site, je vous conseille un hébergeur comme WP Serveur par exemple. Ils sont en France, spécialistes WordPress (ils n’hébergent que ça), proposent tout un tas de petites fonctionnalités hyper utiles pour se mettre en route tout de suite, et, surtout, ils sont hyper réactifs en SAV. Vous avez la possibilité de joindre leurs services très facilement et ils sont vraiment compétents. Les hébergements sont robustes, super sécurisés, ils font des backup automatiques tous les jours… bref, vous avez une grosse charge mentale en moins et vous pouvez vous concentrer sur votre business. Plutôt pas mal non ?

L’autre élément à évaluer c’est la place dont vous avez besoin sur le serveur. Qui dit boutique dit produits, et, de fait, photos. Une grande quantité de visuels peut faire gonfler le poids de votre site, et vous devez anticiper autant que possible. Cependant, aucun hébergeur ne vous bloquera si vous dépassez l’espace qui vous est alloué. Si cela arrive, vous recevrez un mail vous encourageant à passer à un niveau d’hébergement supérieur, mieux dimensionné pour vous (et un peu plus cher bien sûr).

Je commence avec un site vitrine mais je n’exclus pas de faire de la vente après

Si vous décidez de vous lancer en plusieurs “étapes”, en commençant par un site vitrine qui doit évoluer vers un eCommerce, vous avez plusieurs options, selon votre envie du moment, votre budget… ce qui vous guide ^^.

Si vous êtes absolument sûr qu’à courte échéance (moins d’un an) vous allez implémenter une boutique sur votre site vitrine, je pense qu’il vaut mieux partir tout de suite sur un hébergement de qualité. Cela vous évitera pas mal de tracas ou de complications pour la suite.

Si vous voyez le changement à plus longue échelle, ou que vous n’êtes pas tout à fait sûr, et si votre budget est trop serré, vous pouvez toujours commencer sur un hébergement plus classique, pour ensuite migrer votre site quand le moment sera venu. La migration d’un site n’est pas une opération hyper complexe mais ce n’est pas pour autant à prendre/faire à la légère, alors autant l’éviter si on peut. Si on ne peut pas, on le fait !

Si vous ne devez retenir qu’un truc de cet article ^^

Le certificat SSL !!! Vous ne pouvez pas faire l’impasse, vraiment. Que ce soit pour la “sécurité” ou bien juste pour ne pas être pénalisé par Google, vous ne devez pas vous en priver. Pour le reste, vous pouvez probablement partir du principe qu’une “petite” formule vous suffira. Ne vous laissez pas embarquer dans une solution “hyper pro et sécurisée sur un serveur dédié à votre activité” que vous vendrait un commercial trop zélé. Vous allez payer beaucoup trop cher, et ce n’est pas là qu’il est nécessaire d’investir des fortunes !

Et si vous hésitez encore, ou que vous voulez que nous fassions le point ensemble, alors n’attendez plus et contactez-moi pour un diagnostic gratuit ! Cela fait vraiment partie de ma mission et de mes valeurs de vous aider à ne pas vous tirer une balle dans le pied dès le départ.

Besoin d'échanger ?

Difficile de réfléchir seul parfois ! Expliquez-moi où vous en êtes, et prenons contact pour un diagnostic gratuit ! 

Envie de partager ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page